Variations sur le vide dans les médias à travers le temps...

"Et au bout du compte, cette nouvelle mouture est meilleure que l’originale... 

Avec cette réédition, «Variations sur le vide» scintille de nouvelles couleurs. On reste pantois devant sa délicatesse pop." 

- Francis Hébert, La route aux 4 chansons, 09/2020  (ici pour la critique complète)

« A-t-il bien vieilli? Oui, oh que oui! Et il passe haut la main l’épreuve du temps, au point que la pièce Sur mon île, accompagnée d’une vidéo sobre mais efficace, prend un tout autre sens et nous donne envie de changer de vie en ces temps confinés »  

 - Claude André, Panam360, 04/2020  (ici la pour critique complète)

« Cet album-là est plein de perles… Une fille pour l’été a la perfection des classiques… »    

- Isabelle Porter, Le Devoir  

« Un des meilleurs disques d’auteur-compositeur-interprète masculin de l’année. ...Très Mc Cartney au sens de la mélodie »  

- Alain Brunet, Indicatif Présent  

« Des textes à faire frémir (Attends-moi, Sur mon île)… Assez de mélodies pour nous faire fredonner à répétition… »  

- Éric Parazelli, Bande à part 

« Fortier sait mieux que quiconque en nos terres composer de grandes chansons pop »   

- Francis Hébert, Voir  

Ça donne une bonne idée de l’accueil qu’a reçu Variations sur le vide à sa sortie en 2005. Comme le disque était devenu Introuvable depuis plusieurs années, le Bleu du Feu - label récemment fondé par Jean-Sébastien Brault-Labbé et Jean François Fortier - s’est donné comme mission de l’offrir à une nouvelle génération de mélomanes et de lui redonner par le fait même une seconde vie. Seconde vie qui, espérons-le, saura aussi ravir les fans de la première heure et que ceux-ci nous pardonneront les quelques changements que nous avons cru bon apporter. 

Première modification notable : le pacing. L’ordre des chansons a été repensé en fonction d’une ré-édition vinyle - donc d’une face A et d’une face B* -, ce qui eu pour conséquence d’améliorer l’écoute globale de l’oeuvre selon le principal intéressé… Deuxième différence : le retrait de la pièce Variation sur le vide #2 - une instrumentale qui n’a pas passé le test du temps - au profit d’Une place, une chanson inédite. Trouvant que les paroles du bridge n’étaient pas à la hauteur du reste de la chanson, j'avais préféré ne pas l’inclure. C’est donc 15 ans et 2 nouvelles phrases plus tard qu’elle verra finalement le jour. Outre la nouvelle pochette, on laissera à ceux qui s’étaient procuré le cd le soin de découvrir les autres retouches - subtiles, des fois moins - qui ont été effectuées. 

Bien sûr, j'aurais aimé que mon album rencontre un succès à la hauteur des critiques enthousiastes qu’il a suscitées à l’époque. Mais la technologie aidant - les plateformes numériques n’existaient pas en 2005..! -, avec le Bleu du Feu, on fait le pari qu’avec sa pop classique et intemporelle, Variations sur le vide séduira un nouvel auditoire et agrandira le cercle de ceux qui savent déjà ce que vous vous apprêtez à (re)découvrir : C’est un fichu de bon disque!! 

 

* Étant donné les circonstances, la sortie du vinyle est retardée. On vous avisera quand on pourra le lancer dans une vraie salle avec du vrai monde...

 

Photos de presse (e.p. éponyme 2018)

Jean François Fortier rôde tranquillement dans le paysage musical depuis les années '90. Il s'avère que depuis son premier album solo paru en 1999, il sort une nouveauté tous les 6 ans. C'est donc dire qu'il était dû... Variations sur le Vide paru en 2005 avait reçu à l'époque d'excellentes critiques, ce qui lui avait permis de jouer un peu partout en province, 5 ans après l'avoir parcouru en 1ère partie d'Isabelle Boulay. En 2011, son 3e album Le jour où j'ai changé le monde avait aussi été bien accueilli mais - on va se le dire - c'est resté assez confidentiel.

Pas certain par contre que les 3 dernières chansons que Jean François vient de sortir se seraient rendues jusqu'à nos oreilles si Marc Chartrain - batteur entre autre de Patrice Michaud - ne l'avait pas sorti de sa tanière. Fan et collaborateur de la première heure, c'est grâce à lui s'ils sont allés travailler sur une chanson au studio B-12 histoire de voir comment ça se passerait. Avec son frère Guillaume et Éric Rathé, ils ont enregistré ce qui allait devenir J'abandonne., et ont trouvé que ça s'est plutôt bien passé.

 

Contact